Brokeback Mountain Forever


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les gays au cinéma...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21 ... 29 ... 38  Suivant
AuteurMessage
JLuc

avatar

Nombre de messages : 1510
Localisation : PARIS PARIS PARIS !
Date d'inscription : 13/05/2009

MessageSujet: Re: Les gays au cinéma...   Sam 11 Fév 2012 - 12:38

Un autre homme bourré de talent...Mais hélas ! Mort. Shocked
BRUEGEL et le moulin de la Croix



Il est sorti en début d'année, mais je ne l'ai vu qu'hier !

Et bien m'en a pris:

1° : je ne connaissais pas le cinoche, Le Lucernaire, très vieillot bobo étudiant... Et pas de chauffage dans la salle !!!????... En panne !

2° : Il était temps car bientôt, je pense, le film ne sera plus distribué....

3°: Très étonnante réalisation, où comment donner une vision très sobre et très éclairante sur le thème d'un tableau où fourmille une quantité impressionnante de personnages, bien sûr, c'est Bruegel ! Et tournée de façon très esthétique en rapport avec les lumières et couleurs de cette peinture si particulière. Presque aucun dialogue, des voix "Of"...Avec Rutger Hauer (?) Michael York et Charlotte Rampling....

Musique avec parcimonie...

C'est lent, beau ....Et... Beau. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jlucfont.wordpress.com/
maryanto

avatar

Nombre de messages : 3597
Date d'inscription : 31/07/2006

MessageSujet: Re: Les gays au cinéma...   Dim 19 Fév 2012 - 21:57

La Dame de Fer
Meryl Streep exceptionnelle, époustouflante, quels mots trouver pour parler de son talent ??? c’est certainement la plus grande actrice du moment.
Sinon que dire de ce film ??? je l’ai trouvé un peu trop décousu et la part laissée à la fiction d’une Margaret Tatcher rattrapée par ses souvenirs, hantée par ses fantômes et à la limite la perte de la mémoire, trop importante par rapport à la partie historique qui, à mon avis, était bcp plus intéressante et excellemment bien traitée. Un casting très haut de gamme pour un film par moments très émouvant mais pas particulièrement captivant. Toutefois, c'est un film à voir car de très grande qualité ;-))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maryanto

avatar

Nombre de messages : 3597
Date d'inscription : 31/07/2006

MessageSujet: Re: Les gays au cinéma...   Ven 24 Fév 2012 - 17:25

La Vie d’Une Autre
Premier film de Sylvie Testut, bien réalisé sur une belle histoire très originale d’une femme qui se réveille un matin en ayant totalement oublié 15 ans de sa vie. Sujet extrêmement intéressant, magnifiquement interprété par une Binoche de + en + belle et lumineuse, avec une belle mention pour Mathieu Kassovitz (que je n’aime pourtant pas du tout). Bien rythmé et mené avec juste ce qu’il faut de suspens pour être accroché et puis…. Patatrac !!!! la fin arrive et on reste sur sa faim…. Film très incomplet, il manque de trop de pièces !!! quel dommage !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maryanto

avatar

Nombre de messages : 3597
Date d'inscription : 31/07/2006

MessageSujet: Re: Les gays au cinéma...   Dim 26 Fév 2012 - 17:26

La Taupe
Long, lent et très complexe mais du bon cinéma. Une histoire d'espionnage pendant la guerre froide avec ce qu'il faut d'espions doubles, triples, faux et taupe par dessus le marché pour que l'attention ne puisse, en aucun cas, faire défaut sinon on perd le fil qui est très mince. Un casting remarquable. Gros reproche, la photo : trouble, floue, floutée, je ne connais pas les mots techniques pour la décrire, celà m'a gênée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maryanto

avatar

Nombre de messages : 3597
Date d'inscription : 31/07/2006

MessageSujet: Re: Les gays au cinéma...   Mer 29 Fév 2012 - 19:50

Les Infidèles
Comme tous les films à sketches, il manque d’homogénéité et il est très irrégulier. Moins comique que la BA ne le laisse présager, quelques fois un dramatique, d’autres affligeant, d’autres encore touchant. Il est surtout porté par deux excellents comédiens et de très bons seconds rôles. Uniquement s’il n’y a rien d’autres à voir, on ne s’y ennuie pas mais ce n’est pas du grand cinéma, loin de là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maryanto

avatar

Nombre de messages : 3597
Date d'inscription : 31/07/2006

MessageSujet: Re: Les gays au cinéma...   Ven 2 Mar 2012 - 9:28

BullHeat
Film coup de poing !!! sur fond de trafic d’hormones pour l’élevage bovin, l’histoire d’un homme qui a subi un terrible outrage vers l’âge de 10 ans, les conséquences sur sa vie d’adulte. Très noir, terribles images, visages durs, aucun sourire, aucun humour, aucune étincelle d’espoir ou d’optimisme. Tout dans ce film est sombre, y compris la lumière. De très belles photos, un acteur principal génial qui arrive presque à ressembler à ses bêtes. C’est un film à voir, il est fort, violent, on s’en prend plein la gueule, on a envie de devenir végétarien, j’en suis sortie groggy et pourtant j’ai aimé, énormément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maryanto

avatar

Nombre de messages : 3597
Date d'inscription : 31/07/2006

MessageSujet: Re: Les gays au cinéma...   Dim 4 Mar 2012 - 17:00

Le Territoire des Loups

A éviter !!! un tissu bien dense d’invraisemblances, une histoire totalement incroyable avec tous les ingrédients pour te faire ! frémir, pleurer, vomir, trembler…. Mais tellement mal faits que la seule envie que j’ai eue, c’est quitter la salle au bout de 30 mn, je ne l’ai pas fait car j’étais avec l’Homme (qui au demeurant n’a pas aimé non plus ce film et pourtant il est bien meilleur public que moi pour ce genre de cinéma). Les loups ressemblent à la bête du Gévaudan, les mecs n’ont pas froid, pas faim, certains n’ont même pas peur, ils n’ont pas sommeil, ne sont pas fatigués mais ils meurent tous… les uns après les autres…. J’ai presque envie de dire tant mieux mais ils auraient fallu qu’ils meurent plus vite !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nanie

avatar

Nombre de messages : 3235
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Re: Les gays au cinéma...   Lun 5 Mar 2012 - 19:25

Nous éviterons donc Le Territoire des Loups ...

Extrêmement fort et Incroyablement près histoire d'un jeune garçon qui a perdu son papa lors des attentats du 11 septembre et qui, un an plus tard, trouve dans ses affaires une clé ... Il part donc en quête, à travers New York, de la serrure qu'ouvrira cette clé. C'est une fuite en avant, un moyen de retrouver son père à travers cette recherche.

L'enfant, magistralement interprété par Thomas Horn, tient le film à bout de bras. Il nous épuise, nous agace, nous énerve par ses troubles, tocs, superstitions, colères, tensions, irritations, névroses. C'est un gosse torturé, psychotique, irritable et cruel, entre autisme et intelligence supérieure.

Chacun de ses pas est rythmé par le cliquetis du tambourin qu'il trimballe constamment avec lui pour se calmer.

Mais on a envie de suivre ses pas, de trouver la clé du mystère. On admire l'étonnante communion qui l'unissait à son père, interprété par Tom Hanks et on est touché par sa mère, Sandra Bullock, qui semble effacée du paysage durant tout le film et que l'on découvre si présente à la fin.

Le film navigue entre rencontres et rêves, flash back et fuite en avant. De nombreux rôles secondaires viennent accompagner le garçon, notamment Max Von Sydow en grand père muet qui donne toute la force de son silence à son personnage.

Si l'histoire est belle, les perturbations mentales du jeune Oskar ne nous permettent pas de ressentir de la tristesse ou de l'empathie envers lui. On est juste heureux de le quitter à la fin apaisé et serein.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maryanto

avatar

Nombre de messages : 3597
Date d'inscription : 31/07/2006

MessageSujet: Re: Les gays au cinéma...   Mar 6 Mar 2012 - 17:19

je n'ai pas grand chose à ajouter à ta critique Nanie, tu as fait un résumé bien clair et une analyse parfaite de ce film très imparfait car justement cet enfant n'est pas attachant, il est énervant !!! j'ai eu bcp de mal à le comprendre et par moments il m'a énormément agacée. Heureusement la fin et notamment le duo avec sa mère sauve le film et lui redonne une dimension humaine, profonde, ou émotion, amour, tendresse, don de soi se mêlent et enfin se montrent.

J'aimerai que tu le postes sur l'autre versant, j'y copierai ainsi mon post, ce n'est pas utile d'écrire 2 fois la même chose ;-))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maryanto

avatar

Nombre de messages : 3597
Date d'inscription : 31/07/2006

MessageSujet: Re: Les gays au cinéma...   Ven 9 Mar 2012 - 21:34

Oslo, 31 août
Ce film est tiré du roman de Drieu La Rochelle « Le Feu Follet » dont Louis Malle a tiré un film. Ceux qui l’ont lu ou vu connaissent l’histoire, pour les autres, c’est le récit de la dernière journée d’un jeune homme drogué sortant de cure de désintoxication pour se rendre à un entretien d’emploi, qui profite de sa liberté pour faire le tour de ses anciennes connaissances et essayer de retrouver son ancien amour.
Ce film est noir et dénué de tout espoir. Toutefois, il est excessivement bien filmé, les photos sont magnifiques, la lumière, les prises de vue, les cadrages, tout le côté technique est parfait, et pourtant il ne dégage pas d’émotion, pas de sentiment, pas de chaleur, aucune corde sensible n’est frôlée… ce film est froid, on reste insensible devant ce qui devrait être du désespoir et qui ne passe par l’écran.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JLuc

avatar

Nombre de messages : 1510
Localisation : PARIS PARIS PARIS !
Date d'inscription : 13/05/2009

MessageSujet: Re: Les gays au cinéma...   Sam 17 Mar 2012 - 17:36

Un autre film noir...

38 témoins

Ah ! que j'aime vraiment beaucoup ce que réalise ce cinéaste !

Ce nouveau film est froid et tendu, écrit à la pointe sèche, tracé comme l'architecture de la ville du Havre où est située l'histoire.

Vertical massif rectiligne, béton fer, mer agitée, lumière d'aurore bleutée, nuit froide embrumée dans les lumières des projecteurs...

Du silence. De la lâcheté. De la solitude.

Des images sublimes de tankers, animaux d'acier gigantesques monstrueusement posés sur les flots éclairés des belles lueurs matinales sur l'océan. Le port et son grouillement de machines démesurées chargeant et déchargeant les navires.

Et le trouble qui s'installe dans le quartier où un crime a eu lieu, sans témoin ..?..!..

Dialogues serrés, tourments et questionnements.

Que devenons nous après avoir manqué LE moment ?

Yvan Attal, Nicole Garcia, Sophie Quinton, Natacha Régnier... Tous très bons

Avec Didier Sandre aussi...

I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jlucfont.wordpress.com/
Nanie

avatar

Nombre de messages : 3235
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Re: Les gays au cinéma...   Sam 17 Mar 2012 - 19:20

Oh que j'aime ta poésie Jluc. Ta manière de décrire ce film froid, acéré et silencieux nous trace un tableau si fort et cette comparaison avec la ville du Havre me parle d'emblée, je comprends ce que tu veux traduire. (L'église du Havre est juste sublime dans son carcan de béton si léger et aérien).

Merci à vous de nous offrir vos ressentis, de partager vos émotions. J'aime I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NYCO

avatar

Nombre de messages : 4774
Localisation : SUD EST
Date d'inscription : 05/03/2006

MessageSujet: Re: Les gays au cinéma...   Sam 17 Mar 2012 - 22:09

au diapason avec Nanie sur la façon d'apprécier tes impressions sur ce film ,Jluc!
merci!

moi qui d'habitude évite les "films noirs" ..;tu me donnes envie de voir celui ci ne serait ce que pour le tableau brossé à la peinture à l' huile....

du coup...avec mes petits mots...je vais essayer de vous donner mes impressions sur les deux films que j'ai vu le WE dernier ..

le premier CHRONICLE ,
j'avoue que de prime abord,je ne serai pas allé le voir car on a une multitude de films fantastiques qui nous sont offerts à voir et que l'on craind parfois le pire...
mais j'ai suivi l'instinct de mon "guide de coeur" ...et je n'ai pas regretté!

un jeune ado maltraité par son pére,sa mére malade et sans copains décide d'acheter une caméra et de filmer son quotidien ..
caméra à l'épaule,il nous améne à son Lycée ,nous fait connaitre son cousin aussi désoeuvré que lui...
c'est avec lui et un autre étudiant qu'il va être " irradié" par un mystérieux minéral qui va leur donner des pouvoirs fantastiques...la force,la capacité de voler,le déplacement des objets par la seule force du mental... la puissance extrême!
alors ils en usent pour des jeux sans conscequences au début....
des regles essaient d'être posées ,

puis arrive le moment où ça dérape...
un du trio en meurt..
un autre prend conscience du risque de "surpuissance"..
et le troisieme en abuse.....

la derniere demi heure et d'une extreme violence car on ressent le désarroie
des deux protagonistes qui s'affrontent genre "force du bien contre force du mal"...
on se sent impliqué...
on se questionne sur la réaction que l'on aurait à leur place..
peut etre aussi violente !
et puis la fin avec une gorge serrée,une cage thoracique opressée et un "WOAOW" commun !

ce film donne à réfléchir....
une belle surprise!

le second: THE ARTIST

je sais que vous aviez posé de bien belles critiques sur celui ci mais il ne m'attirait pas plus que ça...
noir et Blanc...muet... "désuet"....
mais bon,vu l'ampleur de sa célébrité,je voulais le voir avec le plaisir de la salle obscure...
j'y suis donc allé tout seul comme un grand !
et bien...j'en suis ressorti ...muet de plaisir! Wink

une sacré performance d'arriver à captiver un public habitué aux technologies du 21eme siecle uniquement par des expressions de visages et une histoire toute simple qui vous rend une part d'enfance et réussit à vous émouvoir...
bien sûr, je décerne mon oscar à oggy le chien!!!

voilou....


Dernière édition par NYCO le Dim 18 Mar 2012 - 9:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maryanto

avatar

Nombre de messages : 3597
Date d'inscription : 31/07/2006

MessageSujet: Re: Les gays au cinéma...   Dim 18 Mar 2012 - 9:37

ah que je suis heureuse de voir ce toîc s'animer ;-)))

38 temoins est prévu à mon programme demain, Chronicle je n'irai pas le voir à cause de la violence de la dernière partie, Phil et BG m'avaient donné d'"excellentes critiques en me mettant en garde sachant que je ne supportais plus, je sais que je me prive de certains beaux films mais j'ai de plus en plus de mal.

Je suis rav ie que tu aies aimé The Artist, c'est un film exceptionnel perdu dans notre époque "3 D" ;-)))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maryanto

avatar

Nombre de messages : 3597
Date d'inscription : 31/07/2006

MessageSujet: Re: Les gays au cinéma...   Mer 21 Mar 2012 - 21:41

ELENA
Film russe dans une russie d’aujourd’hui banlieusarde chic d’un côté, HLM délabré de l’autre.
Elena vit avec son mari très riche et a pour fils un incapable, feignant, alcoolo, geignard, sale, qui est marié et 2 enfants avec 1 3ème en route. Elena fait vivre son fils contre l’avis de son mari, qui a lui-même pour fille, un drôle d’oiseau. Chaque époux protège sa progéniture. Je n’en dirai pas plus.
Si l’image est belle, ce film est long, trop long, trop lent, avec des plans immobiles totalement inutiles sur une branche, un visage, un oiseau, des mains sur un volant, bref…. Dans ces cas j’ai l’impression que le réalisateur a fait du remplissage, je ne parlerai pas de la bande son assourdissante. Le scénario est intéressant heureusement, il permet de tenir jusqu’à la fin.

38 Témoins
Voilà un film qui aurait pu me plaire si les personnages avaient eu un peu plus d’envergure, si les dialogues n’avaient pas été complètement plats, peu crédibles, Yvan Attal que j’aime pourtant bcp se contente de faire la gueule… et de se prendre la tête dans les mains… ce n’est pas jouer !! le sujet, très intéressant, aurait pu avoir plus de relief. Le port du Havre est magnifiquement bien filmé, Belvaux rend beaux les conteneurs, les grues, les énormes cargos, mais il filme une ville totalement vide d’habitants, de voitures, de circulation, c’est Le Havre ville morte. Heureusement qu’il y a, à la fin, une scène absolument splendide, angoissante, prenant aux tripes, qui est d’un grand impact emotionnel. Cette scène vaut la peine d’être vue, on ne peut être prêt de l’oublier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JLuc

avatar

Nombre de messages : 1510
Localisation : PARIS PARIS PARIS !
Date d'inscription : 13/05/2009

MessageSujet: Re: Les gays au cinéma...   Jeu 22 Mar 2012 - 19:06

Je te trouve un peu dure MA, le film 38 Témoins n'est pas plat!

Il est traité de façon aride, silencieuse et pleine de vide... Le vide de la solitude.

Car peu importe l'agitation urbaine, il s'agit pour moi d'un état des lieux introspectif, là où les autres n'entrent pas, ou peu...

Quand on est troublé intérieurement jusqu'à perdre la raison, les personnes qui t'entourent remarquent assez facilement que tu fais toujours la gueule. Donc le jeu d'Yvan Attal me parait tout à fait plausible... Et ne me dit pas que les autres rôles n'existent pas?..!!!

Et la géométrie carrée, lumineuse et froide est le miroir de cette histoire...Et oui c'est sûre, la fin, comme beaucoup de fins des films de L B, est vraiment très ... forte! Shocked

Enfin, ceci n'est que ma perception... .. Je l'aime encore plus aujourd'hui...I love you NA !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jlucfont.wordpress.com/
maryanto

avatar

Nombre de messages : 3597
Date d'inscription : 31/07/2006

MessageSujet: Re: Les gays au cinéma...   Lun 26 Mar 2012 - 10:22

Cloclo
Pas fan de Claude François à l’origine, j’ai bcp plus dansé sur ses musiques lorsque les années disco sont revenues à la mode après sa mort. Claude François était pour moi assez ringuard et pas trop ma tasse de thé.
Je suis allée voir le film car la performance de Jérémie Reinier me semblait excellente simplement en regardant la BA.
J’ai été époustouflée, bluffée, incroyablement mal à l’aise par certains moments tant il est ressemblant, tant il se fond dans le personnage, tant il est LUI !!!! j’avais vraiment l’impression que Claude François était revenu parmi nous ou mieux et plus logique que le réalisateur s’était servi de documents d’archives.
Le film sinon vaut d’être vu, il est très bien rythmé, la musique est bonne, les costumes sont splendides et dans la lignée de ce qu’ils étaient dans les années 70, le personnage est détestable, égoïste, jaloux, égocentrique, coléreux (je dois en oublier) mais il sait aussi aimer, il peut être tendre, généreux, sensible, trop. C’était un visionnaire, un homme d’affaires trop axé sur lui-même. Je crois que le réalisateur a su rendre Claude François réel et humain car tenant compte de son enfance et de l’odieux personnage qu’était son père, finalement, bcp de ses réactions deviennent plus compréhensibles.
J’ai aimé ce film, je l’ai apprécié à plusieurs niveaux…. Je ne vais tout de même pas me précipiter chez Virgin pour acheter l’intégrale de Cloclo Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maryanto

avatar

Nombre de messages : 3597
Date d'inscription : 31/07/2006

MessageSujet: Re: Les gays au cinéma...   Mar 3 Avr 2012 - 18:37

Young Adult
Film assez dérangeant car traitant d’une vieille trentenaire belle à damner à saint (Charlize Théron), qui bosse dans l’édition et gagne bien sa vie, même si elle n’est que « nègre », qui a quitté sa ville de province car elle le désirait, mais qui se traîne lamentablement : elle s’ennuie, boit à outrance, vit dans le passé, refuse de grandir et se complait dans un état semi dépressif et un regard tourné sur sa petite personne qui est bien malheureuse…. Si ce n’est qu’elle est vraiment malheureuse car elle ne croit ni en elle, ni en ses capacités, ni en ses pouvoirs…. Jusqu’à ce qu’elle en prenne conscience grâce à un retour sur son adolescence qui lui a laissé un goût très amer et sa rencontre avec un camarade de lycée qui, contrairement aux apparences, lui ressemble énormément.
Ce film repose entièrement sur les épaules de Charlize Théron qui est magistrale, sculpturale, qui campe un personnage tout en ambiguïté. Toutefois, ça traîne pas mal en longueur, on a souvent envie de lui donner 2 baffes tant elle joue à l’ado retardée et sincèrement sa vie n’a pas grand intérêt. A ne voir que si vraiment, il n’y a rien d’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maryanto

avatar

Nombre de messages : 3597
Date d'inscription : 31/07/2006

MessageSujet: Re: Les gays au cinéma...   Mer 4 Avr 2012 - 18:50

Le Fils de l'Autre
A la naissance deux enfants sont échangés, un juif et un cisjordanien, 18 ans plus tard, l’erreur est découverte.
Un film d’une sensibilité à fleur de peau, d’une justesse incroyable, qui pose les vraies questions sans haine, sans violence avec bcp de pudeur, de sensibilité, d’émotion. Les doutes, les peurs, la tristesse, l’amour tous les sentiments sont exprimés avec juste ce qu’il faut d’émotion, les acteurs sont vrais, sans fioriture, ils nous offrent une vision très juste de ce que l’on pourrait ressentir si pareille mésaventure nous arrivait et… encore…. Comment l’imaginer ?
Cette question d’identité sous couvert du conflit israélo-palestinien est d’autant plus forte que la religion est particulièrement importante dans cette région. L’ambiguïté de la situation est bien traitée avec énormément de délicatesse et je dirai même de tendresse. C’est un film doux, dont la lumière est splendide, qui donne à réfléchir en donnant de l’espoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nanie

avatar

Nombre de messages : 3235
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Re: Les gays au cinéma...   Jeu 5 Avr 2012 - 8:27

Hello MA,

Mon fils a vu "Young Adult", lui ai demandé comment c'était il m'a répondu : POURRI ... bref, mais efficace ...

Le Fils de L'Autre, j'ai très envie d'aller le voir, et ta critique m'a confirmée dans mon envie. Peut être ce week end ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JLuc

avatar

Nombre de messages : 1510
Localisation : PARIS PARIS PARIS !
Date d'inscription : 13/05/2009

MessageSujet: Re: Les gays au cinéma...   Jeu 5 Avr 2012 - 21:20

Week end:

Film anglais, très anglais. Une histoire d'amour éphémère dans un monde assez triste, des vies banales, annihilées par un peu trop d'alcool et de drogue, la fumée par moment semblait sortir de l'écran !

Mais cette histoire d'amour foudroyant est belle, romantique, éternelle, shakespearienne !Les deux amants se découvrant en deux nuits et au petit matin...Un train.

Ils ne meurent pas mais c'est tout comme. Tournée dans un univers gris, leur histoire m'a ému...Cool ... Peut-être pas que moi....Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jlucfont.wordpress.com/
Nanie

avatar

Nombre de messages : 3235
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Re: Les gays au cinéma...   Ven 6 Avr 2012 - 8:38

Jluc tes mots me touchent, j'aurai tant aimé voir ce film. Le jour de sa sortie j'ai vainement cherché dans quelle salle il passait, mais, malheureusement, il n'est diffusé dans aucun cinéma de Lyon ni de ses environs ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maryanto

avatar

Nombre de messages : 3597
Date d'inscription : 31/07/2006

MessageSujet: Re: Les gays au cinéma...   Ven 6 Avr 2012 - 8:48

exact Nanie, ce film n'est pas passé à Marseille non plus, 10 salles dans toute la France... avec ça ???? comment veux-tu aller voir un film !!!!!!!!!!!

en effet leur histoire m'a émue, bcp, et en éternelle romantique j"'aurai bien aimé qu'elle termine autrement, mais ainsi va la vie ;-)))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JLuc

avatar

Nombre de messages : 1510
Localisation : PARIS PARIS PARIS !
Date d'inscription : 13/05/2009

MessageSujet: Re: Les gays au cinéma...   Dim 8 Avr 2012 - 16:36

Le Fils de l'autre :

Ah oui alors MA ! Que voilà un film beau. Dans les sentiments mère /fils, mère/ mère, couples, fratries, religieux dans ce que l'appartenance à une croyance a de subjectif et les luttes entre peuples voisins et ennemis... Cette frontière de béton qui barre aussi les cœurs des hommes...

Que d'émotions dans tout cela. Emmanuelle Devos sublime, m'a souvent fait frissonner par sa sensibilité... Et la mère de l'Autre !!!.. Tout est très fort, j'en suis ressorti tout tourneboulé !

Et cette histoire est chargée d'espoir. Cool

Courez-y vite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jlucfont.wordpress.com/
maryanto

avatar

Nombre de messages : 3597
Date d'inscription : 31/07/2006

MessageSujet: Re: Les gays au cinéma...   Dim 8 Avr 2012 - 21:39

Les Adieux à la Reine
Film d’atmosphère, de fin de règne où les destins se croisent, où les personnages angoissent quant à leur avenir propre, l’avenir de leur pays, où ils ne comprennent pas ce qui se passe et pourquoi, comme si le peuple de Paris n’existait pas. Les couloirs de Versailles, les ombres qui se croisent, angoissées, portant chandelles et cherchant des infos sur leur sort, sur celui de leur roi et de leur reine…. C’est très beau, les couleurs sont splendides, le casting de haut niveau, Léa Seydoux est belle et pathétique, Diane Kruger campe une autrichienne plus vraie que nature, est-ce pour cela que je n’ai pas cru en son histoire ????? Elle est tellement détachée, survolant le quotidien, intouchable et intouchée, elle aimerait cette Gabrielle de Polignac, aussi indifférente qu’elle, aussi hautaine ???? pas convaincue du tout, le réalisateur n’a pas fait passer les sentiments, la passion, à travers l’écran, dommage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les gays au cinéma...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les gays au cinéma...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 20 sur 38Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21 ... 29 ... 38  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les gays au cinéma...
» Quizz Le cinéma d'horreur en Image N°4
» ciné cure rare du vieil acteur
» Home cinéma de Manson
» Lollywood, le cinéma pakistanais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brokeback Mountain Forever :: CINEMA et LITTERATURE :: LES FILMS GAYS MAIS PAS SEULEMENT-
Sauter vers: