Brokeback Mountain Forever


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les gays au cinéma...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 20 ... 38  Suivant
AuteurMessage
Cédric
Admin


Nombre de messages : 452
Localisation : Martinique
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Re: Les gays au cinéma...   Sam 18 Mar 2006 - 19:01

bon je vous laisse entre portugais, parce que je comprends rien à ce que racontez les amis Neutral Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jacktwits



Nombre de messages : 1477
Date d'inscription : 11/03/2006

MessageSujet: Re: Les gays au cinéma...   Dim 19 Mar 2006 - 19:56

Hello Ced,

Comment se passe ce dimanche dans ton île précieuse?

Ici c'est presque le printemps! Avec Eric, mon frère, on est
allé faire une belle ballade et on a visité notre chère amie
de 91 dans sa maison de retraite. Elle était ravie et a voulu
même sortir marcher un peu... Très belle journée, donc!

Et toi? As-tu été à la plage? En ballade? Avec tes amis?

Love to you,

arauco
sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cédric
Admin


Nombre de messages : 452
Localisation : Martinique
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Re: Les gays au cinéma...   Dim 19 Mar 2006 - 20:18

Slt arauco, moi ça va...a part ça un dimanche pas terrible sous les tropiques, il fait super lourd et le temps est menaçant...Pour les randonnées ce sera donc le week-end prochain et je l'espere sous le sunny ...Sinon je vois que le temps n'est pas trop mauvais à Paris et quel temps fait-il à Genève?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jacktwits



Nombre de messages : 1477
Date d'inscription : 11/03/2006

MessageSujet: Re: Les gays au cinéma...   Dim 19 Mar 2006 - 20:25

Et bien, il a fait beau et une température très agréable: 8°C, par là...
nous avons fait tout à l'heure du pédalo dans le lac!!! si, si!!!

On a vu les premières petites fleurs dans les gazons! La vie qui
ressorte... tout recommence, tout renaît...

Te souhaite un beau dimanche. tu sais, j'adore les orages dans
le Caraïbe... C'est quelque chose!


sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cédric
Admin


Nombre de messages : 452
Localisation : Martinique
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Re: Les gays au cinéma...   Dim 19 Mar 2006 - 20:32

les orages ok mais pas les cyclones Mad lol!
Bon j'y vais, je reviendrais je l'espere pas trop tard mon arauco Embarassed ...
@+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jacktwits



Nombre de messages : 1477
Date d'inscription : 11/03/2006

MessageSujet: Re: Les gays au cinéma...   Dim 19 Mar 2006 - 20:34

Soleil


Soleil, un petit d'homme est là sur ton chemin

Et tu mets sous ses yeux ce qu'il faut de lointains.

Ne sauras-tu jamais un peu de ce qu'il pense ?

Ah tu es faible aussi, sans aucune défense,

Toi qui n'as que la nuit pour sillage, pour fin.

Et peut-être que Dieu partage notre faim

Et que tous ces vivants et ces morts sur la terre

Ne sont que des morceaux de sa grande misère,

Dieu toujours appelé. Dieu toujours appelant,

Comme le bruit confus de notre propre sang.

Soleil, je suis heureux de rester sans réponse,

Ta lumière suffit qui brille sur ces ronces.

Je cherche autour de moi ce que je puis t'offrir.

Si je pouvais du moins te faire un jour chérir

Dans un matin d'hiver ta présence tacite,

Ou ce ciel dont tu es la seule marguerite,

Mais mon coeur ne peut rien sous l'os, il est sans voix

Et toujours se hâtant pour s’approcher de toi,

Et toujours à deux doigts obscurs de ta lumière,

Elle qui ne pourrait non plus le satisfaire.


Jules Supervielle (16 janvier 1884- 17 mai 1960)
sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vuillermo



Nombre de messages : 676
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Les gays au cinéma...   Dim 19 Mar 2006 - 22:16

tu es mon soleil sur ce forum araucojavascript:emoticonp('sunny')
sunny
heath ledger a embrassé son partenaire
mais avec tout le public derrière la critique aussi
je pense que c' était à quitte ou double
et je crois qu'il a réussi son coup de poker pour notre bonheur et le sien
longue vie à toi heath I love you I love you I love you I love you sunny sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cédric
Admin


Nombre de messages : 452
Localisation : Martinique
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Re: Les gays au cinéma...   Dim 19 Mar 2006 - 23:11

jacktwits a écrit:
Soleil


Soleil, un petit d'homme est là sur ton chemin

Et tu mets sous ses yeux ce qu'il faut de lointains.

Ne sauras-tu jamais un peu de ce qu'il pense ?

Ah tu es faible aussi, sans aucune défense,

Toi qui n'as que la nuit pour sillage, pour fin.

Et peut-être que Dieu partage notre faim

Et que tous ces vivants et ces morts sur la terre

Ne sont que des morceaux de sa grande misère,

Dieu toujours appelé. Dieu toujours appelant,

Comme le bruit confus de notre propre sang.

Soleil, je suis heureux de rester sans réponse,

Ta lumière suffit qui brille sur ces ronces.

Je cherche autour de moi ce que je puis t'offrir.

Si je pouvais du moins te faire un jour chérir

Dans un matin d'hiver ta présence tacite,

Ou ce ciel dont tu es la seule marguerite,

Mais mon coeur ne peut rien sous l'os, il est sans voix

Et toujours se hâtant pour s’approcher de toi,

Et toujours à deux doigts obscurs de ta lumière,

Elle qui ne pourrait non plus le satisfaire.


Jules Supervielle (16 janvier 1884- 17 mai 1960)
sunny


mon dieu que c'est beau, arauco tu sais vraiment toucher les cordes sensibles, comme le dit vuillermo tu es vraiment notre soleil
Like a Star @ heaven sunny Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jacktwits



Nombre de messages : 1477
Date d'inscription : 11/03/2006

MessageSujet: Re: Les gays au cinéma...   Jeu 23 Mar 2006 - 20:54

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jacktwits



Nombre de messages : 1477
Date d'inscription : 11/03/2006

MessageSujet: Re: Les gays au cinéma...   Jeu 23 Mar 2006 - 21:17

Un chef d'eouvre


"Ce lieu sans limites"
"El lugar sin límites"
- Arturo Ripstein


Mexique - 1977 - 1 h 50 mn - Réalisation : Arturo Ripstein - Scénario : Arturo Ripstein, Manuel Puig d'après le roman de José Donoso - Image : Miguel Garzón - Décor : Kleomenes Stomatiades - Montage : Francisco Chiu Amador - Musique : Joaquin Gutiérrez Heras - Son : Guillermo Carrasco - Interprétation : Roberto Cobo Calambres, Ana Martin, Gonzalo Vega, Lucha Villa, Fernando Soler, Julián Pastor, Blanca Torres, Carmen Salinas, Hortensia Santoveña, Emma Roldán -


Cloîtré dans la maison close qu'il dirige, le travesti Manuela semble redouter le retour de Pancho, un des hommes du village. Or, ce dernier revient justement chez lui. Dans cette calme bourgade du sud du Mexique, Pancho fait figure de mauvais garçon.

Pour s'acheter un camion, il a emprunté de l'agent à Don Alejo, le notable des lieux, mais s'obstine à ne pas le rembourser. Buveur, bagarreur, Pancho veut donner une leçon à la Manuela, la prostituée mi-homme mi-femme, père d'une fille, la « Japonesita », qu'il a eu avec « La Japonesa », une autre prostituée. Dans la maison close, la Manuela s'affole, Pancho rôde autour de l'établissement...


Arturo Ripstein

Réalisateur né à Mexico en 1943. Il fait des études de cinéma à l'université nationale autonome de Mexico, avant la création du Centro Universitario des Estudios Cinematográficos. Son père étant producteur, Arturo Ripstein découvre l'aspect économique du cinéma dès son enfance. Il devient très jeune assistant-réalisateur de Luis Buñuel pour L'Ange exterminateur et d'autres cinéastes. Il réalise son premier film en 1965, Tiempo de morir, tourné dans une ambiance de western sur un argument de Gabriel García Márquez. Après des expériences décevantes, il s'oriente un temps vers la réalisation d'œuvres expérimentales. Le Château de la pureté (1972) marque son retour au cinéma. Il enchaîne ensuite assez régulièrement les réalisations dont les dernières en date ont eu les honneurs du Festival de Cannes : La Reine de la nuit (1994), Pas de lettre pour le colonnel (1998), C'est la vie... (2000).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jorginho



Nombre de messages : 154
Localisation : CAEN
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Re: Les gays au cinéma...   Jeu 23 Mar 2006 - 21:31

TABLEAU DE FAMILLE, Italie, 2002, Le Fate Ignoranti - Réalisé par: Ferzan Ozpetek
Avec: Margherita Buy, Stefano Accorsi, Serra Yilmaz, Gabriel Garko, Erika Blanc, Andrea Renzi, Koray Candemir, Lucrezia Valia, Filippo Nigro, Ivan Bacchi, ...

Histoire: Rome. Médecin dans un laboratoire d'analyses, Antonia voit sa paisible existence bourgeoise basculer le jour où son époux Massimo trouve la mort, renversé par une voiture. Quelque temps plus tard, elle découvre, en fouillant les affaires du défunt, un tableau au dos duquel figure un mot d'amour qui la plonge dans la consternation : Massimo la trompait. Antonia décide alors de mener sa petite enquête. Une adresse portée sur une facture la conduit jusqu'à un appartement habité par... un homme ! Lequel avoue avoir été l'amant de Massimo. Passé le choc, Antonia se met en tête d'apprendre à connaître celui avec lequel elle partageait son mari...


Affiche américaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jacktwits



Nombre de messages : 1477
Date d'inscription : 11/03/2006

MessageSujet: Re: Les gays au cinéma...   Jeu 23 Mar 2006 - 21:39



My Beautiful Laundrette - 1985 | 87mins | Drama | Colour
The Production Team
Director: Stephen Frears.
Producer: Tim Bevan and Sarah Radclyffe.
Script: Hanif Kureishi.
Cinematography: Oliver Stapleton.
Editing: Mick Audsley.
Production Design: Hugo Luczyc-Wyhowski.
Costume Design: Lindy Hemming.
Makeup Department: Elaine Carew and Wendy Rawson.
Sound Department: Albert Bailey.
Original Music: Stanley Myers and Ludus Tonalis.

The Cast
Daniel Day-Lewis - Johnny
Gordon Warnecke - Omar
Saeed Jaffrey - Nasser
Roshan Seth - Papa
Shirley Ann Field - Rachel
Rita Wolf - Tania
Derrick Branche - Salim
Dudley Thomas - Jamaican
Chris Pitt - Kid
Buddy Uzzaman - Dealer

Plot Synopsis

Set within the middle-class Asian community in London, director Stephen Frears critically acclaimed drama My Beautiful Launderette is an unusual love story concerned with identity and entrepreneurial spirit at the height of the Thatcherite free market. Screenwriter Hanif Kureishi's Oscar-nominated screenplay is an intelligent multi-layered and multi-cultural snapshot of 80s Britain - with all the fully-rounded characters duplicity on class, morals, and sexuality fully illustrated. This seminal 1980s drama provided Daniel Day-Lewis with his breakthrough role.

Impoverished young Asian Omar (Gordon Warnecke) lives with his alcoholic widower father (Roshan Seth) in a rundown house opposite a railway station. Before embarking on an anticipated university placement, Omar is sent by his father to work for his adulterous wheeler-dealer uncle Nasser (Saeed Jaffrey). Omar is initially put to work in Nasser's garage until grasping the opportunity to manage his uncle's dilapidated laundrette with the intention of turning it into a glittering palace of commercial success. When he employs boyhood friend and ex-National Front member Johnny (Daniel Day-Lewis) they become lovers as well as working partners. However, complications soon ensue as the anger of Johnny's discarded fascist gang begins to build and Omar is forced to face increasingly difficult family issues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jacktwits



Nombre de messages : 1477
Date d'inscription : 11/03/2006

MessageSujet: Re: Les gays au cinéma...   Jeu 23 Mar 2006 - 21:42

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jorginho



Nombre de messages : 154
Localisation : CAEN
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Re: Les gays au cinéma...   Jeu 23 Mar 2006 - 21:45

MAURICE de James Ivory - 1987 - 2h15
James Wilby - Hugh Grant - Rupert Graves
1910. Maurice et Clive étudient dans l'université de Cambridge. Maurice s'éprend de Clive mais celui-ci préfère garder cet amour platonique. Devenu avocat, Clive refuse de défendre un ancien camarade et part pour la Grèce où il se marie. A son retour, il décide de ne plus voir Maurice. Désespéré, celui-ci tente d'assumer son homosexualité.




DVD zone 2 fin mars - coffret James Ivory.



Dès l’ouverture, le décor est planté. La morale victorienne, avec son esprit de caste, sa pruderie et ses faux semblants, est toute entière dans le discours pompeux que fait un vieux professeur à Maurice Hall. Maurice a quatorze ans et vit entouré de femmes. Mr Ducie lui donne donc une leçon de choses sur le mariage, la beauté de la procréation et l’idéal de l’homme chaste.

C’est armé de ces principes que Maurice rencontre Clive Durham cinq ans plus tard à Cambridge. Les deux garçons entament une suite de discussions passionnées. Maurice, d’abord rigide -il pense que lorsque l’on a des doutes, il faut avoir l’élégance de les garder pour soi- se laisse peu à peu aller à cet amour pour Clive qu’il sent grandir en lui.

Rencontres secrètes, serments romantiques, baisers passionnés... Ne manque que le passage à l’acte.

Puis vient la fin des études et là tout se complique. Clive est appelé à devenir un notable, bientôt un homme politique. Socialement, il est nécessaire qu’il se marie, et lui-même aspire à la normalité la plus plate. Maurice devrait alors accepter de n’être plus qu’un ami de la famille.

Ce qu’il refuse, en se jettant dans les bras d’Alec, le garde-chasse de Clive. La réaction de Clive dévoile en conclusion toute la vérité de son caractère.

Maurice est un beau roman classique, qui peut se lire aussi bien comme une belle histoire d’amour que comme le portrait acide d’une société étouffante et hypocrite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jacktwits



Nombre de messages : 1477
Date d'inscription : 11/03/2006

MessageSujet: Re: Les gays au cinéma...   Jeu 23 Mar 2006 - 21:45

Liste (très) complète du Cinéma Gay:

http://www.aboutgaymovies.info/list.htm

love to you all,

arauco
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jacktwits



Nombre de messages : 1477
Date d'inscription : 11/03/2006

MessageSujet: Re: Les gays au cinéma...   Jeu 23 Mar 2006 - 21:54

Midnight in the Garden of Good and Evil (1997)

Clint Eastwood

John Cusack, Kevin Spacey, Jack Thompson, Irma P. Hall, Jude Law, Alison Eastwood, Paul Hipp, Lady Chablis, Dorothy Loudon, Anne Haney


Movie links http://goodandevil.warnerbros.com/ (official website)
http://www.geocities.com/midnightinsavannah/thegarden.html
http://www.savannahnow.com/goodandevil/



This panoramic tale of Savannah's eccentricities focuses on a murder and the subsequent trial of Jim Williams: self made man, art collector, antiques dealer, bon vivant and semi-closeted homosexual.

John Kelso a magazine reporter finds himself in Savannah amid the beautiful architecture and odd doings to write a feature on one of William's famous Christmas parties.

He is intrigued by Williams from the start, but his curiosity is piqued when he meets Jim's violent, young and sexy lover, Billy. Later that night, Billy is dead, and Kelso stays on to cover the murder trial.
Along the way he encounters the irrepressible Lady Chablis, a drag queen commedienne, Sonny Seiler, lawyer to Williams, whose famous dog Uga is the official mascot of the Georgia Bulldogs, an odd man who keeps flies attached to mini leashes on his lapels and threatens daily to poison the water supply, the 'Married Ladies Card Club', and Minerva, a spiritualist.

Between being Jim's buddy, cuddling up to a torch singer, meeting every eccentric in Savannah, participating in midnight graveyard rituals and helping solve the mysteries surrounding Billy's murder, Kelso has his hands full.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jacktwits



Nombre de messages : 1477
Date d'inscription : 11/03/2006

MessageSujet: Re: Les gays au cinéma...   Jeu 23 Mar 2006 - 21:57





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jorginho



Nombre de messages : 154
Localisation : CAEN
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Re: Les gays au cinéma...   Jeu 23 Mar 2006 - 22:02

Torch Song Trilogy de Paul Bogart

Etats-Unis, 1988, comédie dramatique, 115 min - Adapté de la pièce de Harvey Fierstein

avec: Anne Bancroft, Matthew Broderick, Harvey Fierstein, Brian Kerwin

Il s’agit de la vie de Arnold Beckoff entre 1973 et 1981, un artiste travesti gai et juif. Avec une mère possessive. Il raconte alors sa vie en 3 parties...

Sa rencontre avec Ed, un homme bisexuel qui le quittera pour une femme... Sa passion amoureuse pour Alan, un gigolo de rue, qui aboutira à l’adoption d’un enfant.

Son amant sera tué. Et le premier, après avoir quitté sa femme, reviendra vivre avec lui. Ils éduqueront « leur » enfant. Il ne restera plus qu’à la mère de comprendre son fils.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jacktwits



Nombre de messages : 1477
Date d'inscription : 11/03/2006

MessageSujet: Re: Les gays au cinéma...   Jeu 23 Mar 2006 - 22:06

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jacktwits



Nombre de messages : 1477
Date d'inscription : 11/03/2006

MessageSujet: Re: Les gays au cinéma...   Jeu 23 Mar 2006 - 22:13

Love! valour! compassion!
Joe Mantello, USA

Jason Alexander, Stephen Spinella, Stephen Bogardus, Randy Becker, John Benjamin Hickey, Justin Kirk, John Glover



Gregory invites seven friends to spend the summer at his large, secluded 19th-century home in upstate New York.

A short introduction:
Bobby, Gregory's "significant other," who is blind but who loves to explore the home's garden using his sense of touch;

Art and Perry, two "yuppies" who drive a Volvo and who celebrate their 14th anniversary together that summer;

John, a dour expatriate Briton who loathes his twin brother James.

Ramon, John's "companion," who is physically attracted to Bobby and immediately tries to seduce the blind man.

James, a cheerful soul who is in the advanced stages of AIDS.

Buzz, a fan of traditional Broadway musicals who is dealing with his own HIV-positive status.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jorginho



Nombre de messages : 154
Localisation : CAEN
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Re: Les gays au cinéma...   Jeu 23 Mar 2006 - 22:19

O FANTASMA - Portugal - 2000 - 90 min
Acteurs : Ricardo Meneses, Eurico Vieira, André Barbosa, Beatriz Torcato.
Réalisateur : João Pedro Rodrigues.

Sergio est éboueur dans les quartiers nord de Lisbonne. Il est jeune, beau, silencieux et solitaire. Il passe la plupart de son temps entre le camion, une chambre d'hôtel minable et des rencontres sexuelles anonymes, consumé par un désir insatiable. Une nuit, il rencontre un garçon qui ne cessera plus de le hanter. Ensorcelé, il fera tout pour l'approcher. La nuit, il va assouvir ses fantasmes les plus sombres...

Télérama :
" En portugais, fantasma signifie selon le contexte "fantasme" ou "fantôme". L'alliage des deux donne une idée assez précise de ce premier long métrage à demi expérimental où l'on suit les déambulations d'un jeune éboueur en quête de sensations fortes dans la nuit lisboète (..).
La dernière partie du film, la plus surprenante, confirme cet élan vers l'abstraction, comme s'il y avait peu d'espace entre le monde des pulsions brutes et le néant. Sanglé dans une combinaison intégrale de latex noir qui l'apparente à un insecte rampant et luisant, Sergio suit le même trajet que les ordures dont il s'occupait, se nourrit de déchets et poursuit, mal en point mais toujours insatiable, son odyssée, désormais non sexuelle, vers les tréfonds de la vie organique. "
Louis Guichard

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jacktwits



Nombre de messages : 1477
Date d'inscription : 11/03/2006

MessageSujet: Re: Les gays au cinéma...   Jeu 23 Mar 2006 - 22:19



Latter days
C. Jay Cox, USA

Steve Sandvoss, Wesley A. Ramsey, Jacqueline Bisset, Mary Kay Place, Amber Benson, Rebekah Johnson, Erik Palladino

Match a hunky repressed Mormon missionary and a LA party boy, sensual sex and knowing humor, and the result is a film you won't soon forget.

Christian (Wesley A. Ramsey) is a handsome, vapid young man who flits from guy to guy without much of a thought in his pretty little head. All his co-workers at Lila's restaurant expect only the latest bedroom report from him.

So when his roommate Julie (Rebekah Johnson) discovers that the gorgeous group of young men who moved in next door are Mormon missionaries, they take a bet on whether Christian can bed one of them.

Christian quickly moves in for the kill, identifying Elder Aaron Davis (Steve Sandvoss) as a repressed homo - and quite a sexy one at that.

Their initial encounters have a charged sexual tension, but fear of the devil keeps Aaron’s libido at bay. When the two are alone together, Aaron’s Mormon missionary roommates interrupt, spot their brother as a homo and send him back in shame to his Idaho hometown and embarrassed parents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jacktwits



Nombre de messages : 1477
Date d'inscription : 11/03/2006

MessageSujet: Re: Les gays au cinéma...   Jeu 23 Mar 2006 - 22:23

Latter days

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jacktwits



Nombre de messages : 1477
Date d'inscription : 11/03/2006

MessageSujet: Re: Les gays au cinéma...   Jeu 23 Mar 2006 - 22:27



My summer of love
Pawel Pawlikowski, United Kingdom


Nathalie Press, Emily Blunt, Paddy Considine, Dean Andrews


My Summer of Love is this summer’s most intoxicating and intriguing romance. From Pawel Pawlikowski, the award-winning director of “Last Resort”, comes a tale of obsession and deception, and the struggle for love and faith in a world where both seem impossible.

The passionate, droll, and mysterious drama features striking performances from its two lead actresses, both of whom are movie newcomers.

The film vibrantly charts the emotional and physical hothouse effects that bloom one summer for two young women (Natalie Press and Emily Blunt). Mona (played by Ms. Press), behind a spiky exterior, hides an untapped intelligence and a yearning for something beyond the emptiness of her daily life. Tamsin (Ms. Blunt) is well-educated, spoiled and cynical. As they are complete opposites, each is wary of the other’s differences when they first meet, but this coolness soon melts into mutual fascination, amusement and attraction.

Adding further volatility is Mona’s older brother Phil (Paddy Considine), who has renounced his criminal past for religious fervor – which he tries to impose upon his sister. Mona, however, is experiencing her own rapture. “We must never be parted,” Tamsin intones to Mona…but can Mona completely trust her?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jacktwits



Nombre de messages : 1477
Date d'inscription : 11/03/2006

MessageSujet: Re: Les gays au cinéma...   Jeu 23 Mar 2006 - 22:28

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les gays au cinéma...   Aujourd'hui à 7:26

Revenir en haut Aller en bas
 
Les gays au cinéma...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 38Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 20 ... 38  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les gays au cinéma...
» Quizz Le cinéma d'horreur en Image N°4
» ciné cure rare du vieil acteur
» Home cinéma de Manson
» Lollywood, le cinéma pakistanais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brokeback Mountain Forever :: CINEMA et LITTERATURE :: LES FILMS GAYS MAIS PAS SEULEMENT-
Sauter vers: